Syndicat des orthophonistes du département 06

Merci pour votre engagement

Images intégrées 1

Paris, le 4 novembre 2016,

 

Cher(e)s adhérent(e)s, cher(e)s collègues,

Tout d’abord, un immense merci à toutes et à tous pour cette nouvelle mobilisation dans vos régions !

C’est bien tous ensemble, professionnel(le)s et étudiant(e)s unis, que nous avons su démontrer une fois de plus que la profession est soudée et forte dans l’adversité.

Dans une vingtaine de villes en France, là où les centres de formation sont présents, chacun(e) d’entre vous a pu à nouveau montrer sa détermination, son inventivité, sa pugnacité.

La couverture presse, plus importante que d’habitude, locale et nationale, a permis de mettre en lumière notre combat, celui de la revalorisation juste de notre exercice !

Vous trouverez sur cette page photos, retours presse et TV de la journée d’hier : http://www.fno.fr/non- classe/3-novembre-la- mobilisation-en-images/

A Paris, nous avons été reçus par le cabinet de la ministre de la Santé. Le même projet qu’exposé fin juin nous a été présenté : des salaires niveau bac+3 en 2017 et bac+4 en 2019, avec des possibilités de primes temporaires toujours aussi peu accessibles à la quasi-totalité des orthophonistes des hôpitaux. La filière des métiers de la rééducation ne verra pas ses différents niveaux de salaires tous égaux, et pourtant le cabinet a été incapable d’expliquer les critères qui ont abouti à ces niveaux de salaires. L’irrespect de notre profession, de nos compétences et de nos responsabilités, se poursuit donc de plus belle.

Nous sortons de cette journée rassurés par la détermination de l’ensemble de la profession, mais déçus par l’entêtement du gouvernement. Nous constatons que de plus en plus d’élus nous sont favorables, et il faut donc continuer à les rencontrer pour leur exposer le problème de manière objective (contrairement au discours biaisé du gouvernement). Des députés s’engagent, c’est là qu’il faut agir plus fort encore maintenant. Et l’ensemble du gouvernement étant responsable de ce déni de la disparition des soins, c’est à l’ensemble de ses membres qu’il faut s’adresser vivement.

Nous ne baisserons pas les bras, nous allons poursuivre ensemble, étudiant(e)s et professionnel(le)s, le combat pour une juste reconnaissance de notre niveau de compétences et de qualification.

Nous préparerons ensemble la suite des actions à mener.

Nous vous tiendrons informé(e)s au fur et à mesure de l’ensemble des projets.

Merci pour votre implication,

Anne Dehêtre

Présidente de la FNO

Bruno Sarrodet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu
Menu
Archives