Syndicat des orthophonistes du département 06

News

La FFPS dénonce l’OPA des syndicats médicaux sur la fédération des CPTS

La FFPS dénonce l’OPA des syndicats médicaux sur la fédération des CPTS

 

La FFPS dénonce l’OPA des syndicats médicaux sur la fédération des CPTS

La Fédération Française des Praticiens de Santé (FFPS) s’oppose à la constitution d’une fédération des Communautés Professionnelles Territoriales de Santé (CPTS) qui ne serait pas impulsée au bénéfice de l’ensemble des professionnels de santé libéraux dans les territoires.

Ces structures visent à favoriser une meilleure organisation des acteurs de soins de ville sur les territoires dans le but d’améliorer la prise en charge des patients et de fluidifier les parcours.

La FFPS réaffirme que toutes les professions de santé libérales doivent être associées à la phase de construction de ce projet pluri professionnel et qu’il n’est ni admissible ni légitime que seuls les syndicats de médecins élaborent une fédération de façon unilatérale.  Engagée aux côtés des acteurs de terrain, la FFPS entend mobiliser son énergie et son ancrage dans les territoires pour travailler à la création de cette future fédération des CPTS. Elle veillera, contrairement aux syndicats médicaux, à ce que toutes les professions et tous les acteurs y aient la place qui leur revient dans un esprit de collégialité.

Cliquez ici pour lire l’intégralité du communiqué de presse.

Orthophonistes et kinésithérapeutes unis pour les néo-diplômés

Orthophonistes et kinésithérapeutes unis pour les néo-diplômés

 

Orthophonistes et kinésithérapeutes unis pour les néo-diplômés

Accès aux soins et liberté d’installation pour les néo-diplômés
masseurs-kinésithérapeutes et orthophonistes : les professions s’indignent

 

 

Des sénateurs du groupe socialiste et républicain ont présenté ce 13 novembre un amendement* au Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale concernant l’exercice des masseurs-kinésithérapeutes et des orthophonistes… sans aucune concertation avec les premiers concernés : les étudiants futurs diplômés, ainsi que les organisations professionnelles.

Cet amendement obligerait les néo-diplômés de nos professions à une durée minimum d’expérience professionnelle acquise au sein d’un établissement de santé avant toute possibilité d’installation en libéral. Cette mesure est surtout une mauvaise réponse à un problème urgent que le gouvernement refuse de régler : le manque d’attractivité dû aux salaires inacceptables !

Le  gouvernement  refuse  de  faire  face  à  ses  responsabilités  et  des  parlementaires  de  l’opposition  proposent  une “solution” aussi inapplicable qu’inappropriée, qui aura un effet contraire à celui attendu. L’amendement  risque  d’impacter  directement  l’accès  aux  soins,  en  engorgeant  les  hôpitaux  déjà  surchargés  de patients et en complexifiant davantage la situation libérale et démographique de nos deux professions. En voulant servir les patients, vous leur rendez la vie plus compliquée !

Le  problème  salarial  est  une  raison  majeure  pour  laquelle  les  postes  ne  sont  pas  attractifs.  Une  seule,  simple  et unique réponse : des salaires justes. Diplômes bac+5 = salaires bac+5 !
Les  représentants  des  étudiants  et  professionnels  orthophonistes  et  masseurs-kinésithérapeutes  doivent  être entendus !
Il est indispensable que cet amendement soit retiré immédiatement !
Cliquez ici pour lire le communiqué de presse

Que contient l’avenant n°16

Vous trouverez, en cliquant sur le lien ci-dessous, un document présentant les principales mesures de l’avenant n°16 à la convention nationale des orthophonistes signé le mardi 18 juillet 2017.
Le numéro de « l’Orthophoniste » de septembre comportera un dossier complet sur cet avenant.
Le texte de l’avenant n°16 sera disponible après sa publication au Journal Officiel ; les premières mesures seront applicables dès avril 2018.

Que contient l’avenant n°16 : ns20170725_fno_explicatif_avenant_16

L’avenant n°16 est paru au Journal Officiel !

L’avenant n°16 est paru au Journal Officiel !

 

L’avenant n°16 est paru au Journal Officiel !

L’avenant n°16 à la convention nationale des orthophonistes
est paru au Journal Officiel du 26 octobre 2017.

 

 

 

Pour le lire : cliquez ici

Il entre en vigueur à partir du lendemain de la parution soit le 27 octobre 2017, sauf pour les mesures tarifaires et le dispositif d’incitation à l’installation.

Les revalorisations tarifaires seront appliquées en plusieurs phases (2018 et 2019).

L’entrée en vigueur du nouveau dispositif d’incitation à l’installation en zone très sous-dotée ne pourra intervenir qu’à compter de la publication du nouveau zonage dans chaque région.

Les membres de la commission paritaire nationale travaillent avec l’UNCAM (Union Nationale des Caisses d’Assurance Maladie) à la mise en application de toutes les mesures.

Des actions d’information seront organisées dans chaque région afin d’accompagner les orthophonistes dans la mise en œuvre de ces évolutions de l’exercice professionnel. Les équipes régionales seront vos interlocutrices de proximité.

Note au sujet des PAP et des aménagements d’examen

Le 10 octobre 2017,

Cher(e)s collègues

Vous trouverez en cliquant ici, une « note au sujet des PAP et des aménagements d’examen » qui a été rédigée conjointement par les représentants de la FNO et les représentants de l’Education nationale.

Le conseil d’administration fédéral de la FNO, réuni le 7 octobre dernier, a acté la diffusion de ce document à tous les orthophonistes afin que chacun d’entre nous adopte une position commune, protectrice pour les patients et pour les professionnels, concernant les relations avec les représentants de l’Éducation nationale.

Cette note est le fruit d’un long travail initié par la FNO afin de garantir la place et le travail des orthophonistes dans le parcours de soins de l’enfant qui souvent croise le parcours scolaire de l’élève.

Vos alertes, plaintes et demandes ont été relayées par les président(e)s de vos syndicats régionaux. Nous avons aussi reçu des messages à la Fédération faisant état de demandes de documents infondées de la part des représentants de l’Éducation nationale en régions et/ou départements.

En cas de litige ou de différence d’interprétation, vous pouvez adresser cette « note au sujet des PAP et des aménagements d’examen » au médecin de l’Education nationale puisqu’elle a été validée par le groupe de travail dédié de la DGESCO (Direction Générale de l’Enseignement Scolaire) et de la FNO.

Nouvelle convention : des actes revalorisés, des missions reconnues!

Nouvelle convention : des actes revalorisés, des missions reconnues !

Nouvelle convention : des actes revalorisés, des missions reconnues !

Actes revalorisés, forfaits, nouvelles missions :
tout savoir sur ce que contient le nouvelle convention !

La FNO, seul syndicat représentatif des Orthophonistes est parvenue ce mardi 18 juillet 2017 à un accord avec l’Union Nationale des Caisses d’Assurance Maladie (UNCAM).
Au-delà d’un accord, c’est une étape essentielle qui a été franchie pour la revalorisation de l’exercice libéral de notre profession et pour la reconnaissance des compétences des orthophonistes !

Ce nouvel avenant représente une avancée majeure pour la profession.
Il comporte à la fois une revalorisation tarifaire et une revalorisation de la pratique professionnelle. Il permet à la profession de répondre à des enjeux de santé majeurs et d’affirmer son rôle dans la prévention, le diagnostic et la mise en œuvre des soins. Il constitue de fait une mise en cohérence de la convention nationale des orthophonistes avec les évolutions issues des nouveaux référentiels et de la définition de l’orthophonie inscrite dans la loi de modernisation de notre système de santé.
Les premières mesures seront applicables en avril 2018 (compte tenu de la procédure réglementaire applicable aux accords conventionnels de toutes les professions de santé, un délai de 6 à 8 mois est obligatoire entre la signature d’une convention et son application).

Près de 70 % des différents champs de notre exercice sont concernés !
La revalorisation très conséquente du bilan orthophonique. Elle se fera en deux temps, d’abord +6 points en avril 2018 puis +4 points en janvier 2019 (AMO 16 ->AMO 26 ; AMO 24-> AMO 34 ; AMO 30 -> AMO 40).

La mise en cohérence et l’actualisation de la Nomenclature Générale des Actes Professionnels (NGAP). Date d’application : avril 2018

• La revalorisation de très nombreux actes de la NGAP. Date d’application : avril 2018

• La création de l’acte concernant les troubles de l’oralité avec un AMO 13.5. Date d’application : avril 2018

La majoration de l’acte pour les enfants de moins de 3 ans : +6 euros facturables en plus sur chaque séance déjà cotée pour l’enfant. Date d’application : 1er juillet 2019

La création d’un forfait d’accompagnement dans le champ du handicap pour les rééducations cotées en AMO 13.8, 14 et 15.4 : 50€ par an et par patient. Date d’application : 1er juillet 2019

La création d’un forfait d’accompagnement dans le cadre d’une sortie d’hospitalisation pour les suites d’AVC, les pathologies neurologiques, les pathologies  cancéreuses : 100€ par patient. Date d’application : 1er juillet 2019

La majoration très conséquente et la diversification des aides à l’installation dans les zones très sous-dotées (avec le maintien du principe incitatif sans contraintes coercitives).

L’introduction des évolutions réglementaires spécifiques à notre profession actées dans la nouvelle définition de l’orthophonie inscrite dans le code de la santé  publique (notion d’urgence, prescription des dispositifs médicaux ..)

L’expérimentation du dépistage précoce systématique des troubles du langage et de la communication aux REP + (Réseau d’Education Prioritaire)

Le renforcement des orientations prioritaires ou innovantes de la FNO en matière de prévention ou de téléorthophonie.

Plus de détails sur ces mesures en cliquant sur l’image ci-dessous :

 

Les règles de prescription des dispositifs médicaux

Cher(e)s collègues,

 

Suite à notre mail du 5 avril dernier, nous vous prions de trouver ci-dessous un document détaillé d’aide à la prescription, qui reprend à la fois les aspects pratiques et réglementaires pour transmission à l’ensemble des orthophonistes qui vient d’être publié sur le site ameli.fr

 

Les règles de prescription des dispositifs médicaux

28 juin 2017

 

Depuis le 5 avril 2017, les orthophonistes sont autorisés, sauf indication contraire du médecin, à prescrire ou à renouveler certains dispositifs médicaux dont la liste est fixée de façon limitative par l’arrêté du 30 mars 2017.

 

Les règles générales de prescription

Il vous appartient de veiller à ce que votre prescription se conforme aux conditions spécifiques de prise en charge qui peuvent être prévues pour certains dispositifs médicaux à la liste des produits et prestations (LPP).

 

Pour être correctement traitée par le professionnel qui l’exécute (le pharmacien ou le professionnel de la LPP) et par la caisse d’Assurance Maladie du patient, la prescription de dispositifs médicaux doit contenir un certain nombre d’éléments obligatoires.

 

Quelle est la durée de la prescription ?

La prescription de dispositifs médicaux ne peut être établie pour une durée supérieure à 12 mois. Au-delà de cette durée, une nouvelle prescription sera nécessaire.

 

Dans le cas particulier des prescriptions exigeant un renouvellement, vous indiquez sur votre prescription :

  • soit sa durée totale couvrant la 1re délivrance pour un mois de traitement et ses renouvellements,
  • soit le nombre de renouvellements par périodes d’un mois, dans la limite de 12 mois.

 

À noter : cette disposition n’est pas applicable aux dispositifs médicaux pour lesquels vous estimez qu’une durée de traitement ou d’utilisation ne peut être prédéterminée. Vous en faites alors mention sur l’ordonnance.

 

Quels éléments doivent être mentionnés ?

Vous devez indiquer lisiblement sur votre prescription de dispositifs médicaux :

 

  • votre identification complète : nom, qualification, numéro d’identification, etc.
  • les nom et prénom du patient ;
  • la date de rédaction de l’ordonnance ;
  • la dénomination du dispositif médical et, le cas échéant, la quantité prescrite et les conditions particulières d’utilisation ;
  • le cas échéant, l’âge et le poids du bénéficiaire des soins ;
  • votre signature.

 

Sur quel support rédiger la prescription ?

Vous devez rédiger votre prescription sur une ordonnance établie en double exemplaire. L’original est destiné au patient et le duplicata à sa caisse d’Assurance Maladie. L’ordonnance peut être manuscrite ou informatisée.

 

Les particularités de la prescription

L’arrêté du 30 mars 2017 (disponible ci-dessous en téléchargement) fixe la liste limitative des dispositifs médicaux que les orthophonistes sont autorisés à prescrire.

Vous ne pouvez par conséquent prescrire que les dispositifs médicaux figurant sur cette liste et précisés ci-dessous, sous réserve de respecter certaines conditions.

Deux cas de prescription sont à distinguer : la 1re prescription de dispositifs médicaux et le renouvellement d’une prescription médicale de dispositifs médicaux.

 

Première prescription de dispositifs médicaux

Lors des soins orthophoniques reçus par un patient, vous êtes autorisé, sauf indication contraire du médecin, à prescrire à ce patient les dispositifs médicaux suivants :

  • accessoires pour prothèse respiratoire: protecteur de douche, calibreur et support de trachéostome, adaptateur de canule ;
  • accessoires pour valve automatique « mains libres »: adaptateur, kit de réglage, kit de nettoyage ;
  • accessoires pour implants cochléaires.

 

Renouvellement d’une prescription médicale de dispositifs médicaux

Lors des soins orthophoniques reçus par un patient, vous êtes autorisé, sauf indication contraire du médecin, à renouveler pour ce patient une prescription médicale d’un des dispositifs médicaux suivants :

  • canule trachéale ;
  • dispositif pour prothèse respiratoire: boitier standard, boitier obturateur, embase, piège à secrétions, filtres et adhésifs ;
  • dispositif à usage unique pour prothèse respiratoire: cassettes, supports de cassette autoadhésif ;
  • valve pour phonation «mains libres» pour prothèse respiratoire.

 

Nous vous tiendrons informés de l’évolution de ce dossier.

 

Cordialement.

 

Anne Dehêtre

Présidente

 

Christophe Rives

Vice-président chargé de l’exercice libéral et de l’interprofessionnalité

 

Agnès Siciak-Tartaruga

Vice-présidente chargée de l’exercice conventionné en coordination avec les régions

 

Séverine Cavagnac-Wurtz

Secrétaire fédérale à l’exercice libéral

 

Signature de l’avenant n°16

Cher(e)s collègues,

 

Nous vous prions de bien vouloir trouver ci-joint le communiqué de presse relatif à la signature de l’avenant n°16 à la convention nationale des orthophonistes ce mardi 18 juillet 2017 avec l’Union Nationale des Caisses d’Assurance Maladie (UNCAM).

 

Vous trouverez également ci-joint la présentation des principales mesures de l’Avenant n°16.

Nous vous en souhaitons bonne lecture,

 

Cordialement.

 

Le bureau de la FNO

 

N20170719_PRESENTATION AVENANT 16

Communique de la FNO_20170719_AVENANT CONVENTIONNEL

Voila, c’est fini! (enfin le colloque)

Hier et aujourd’hui nous avons
fait de TRES belles rencontres
vécu des émotions
chanté
appris
alors MERCI
Francine Barouch, Baptiste Beaulieu, Sébastien Bossi-Croci, Hugues Duffau, Charlotte Gamard, Anne Lafay, Laurent Lagarde, Yolaine Latour, Gaëlle Pingault, Martine Puccini-Emportes, Aurélie Lassalle-Ravéra, Olivier Revol, Véronique Rolland-Monnoury, Joseph Schovanec, Xavier Seron , vous les 187…et merci Mado!

 

Et les pauses :

 

Menu
Menu
Archives